Le jeudi 9 novembre

Après le petit-déjeuner, 1900 (photo Wikipedia)

« En 1899, Danielson exposa « Eté » à la Société des Beaux-Arts de Florence et l’œuvre fut achetée par le roi Umberto 4 000 lires ; cette même année, elle fut accueillie à la Biennale de Venise pour « Soir d’hiver », une toile qui fut montrée dans une salle pour les « artistes italiens n’appartenant à aucune association ».
Catalogue de l’exposition de la Galerie d’art Bacci di Capaci, Lucca

Elin Danielson-Gambogi (1861-1919)

Danielson-Gambogi est une peintre finlandaise. Profondément marquée par le suicide du père, la famille est prise en charge par un oncle maternel. Dans plusieurs écoles d’art prestigieuses, Elin apprend à travailler sur différents matériaux, ce qui explique sa parfaite maîtrise de la technique. Fermement déterminée à se consacrer à sa passion, elle part étudier à Paris, dans les meilleurs ateliers dont celui de Rodin, et fréquente les naturalistes.
Ses portraits féminins, qui affirment la place de la femme dans la société, remportent un grand succès. Elle reçoit plusieurs prix (médaille de bronze à l’Exposition universelle de 1889 à Paris). En 1898, Danielson épouse le peintre italien Rafaello Gambogi. Stimulés par une complicité créatrice, les deux artistes acquièrent rapidement une importante renommée en Italie. Des symptômes de maladie mentale affectent Gambogi et le couple se sépare. Après un séjour en Angleterre et en Finlande, Danielson revient l’aider à guérir.
De nombreuses expositions confirment le succès de la peintre qui s’éteint en 1919.


Jeune fille avec des chats, paysage estival, sans date (photo Galeriidearta)


Conception et rédaction Josée Rodrigo | Réalisation technique Scup avec Spip | Plan | Espace privé | Editeur | Nous écrire
.