Le 22 avril

Petites Bretonnes,v. 1892 (photo Wikipedia)

« L’atmosphère de la Bretagne fascine l’artiste : sur le seuil d’une maison bretonne se tiennent deux jeunes vêtus d’un costume traditionnel, habits sombres avec tablier et capuchon blanc et sabots de bois. La peintre use de larges coups de pinceau pour l’arrière-plan et les habits mais elle est plus délicate pour traiter les visages et les mains des deux jeunes gens. »
« L’Arte delle donne », Milan, 2007-2008

Enella Benedict (1858-1942)

Enella étudie la peinture à Chicago, New York puis Paris. Elle exerce le métier d’enseignante, puis dirige le programme d’art de la Hull House de Chicago, sorte de centre culturel et éducatif de quartier, ouvert non seulement aux professionnels mais aussi aux travailleurs et aux immigrés.
Le style pictural de Benedict résulte d’une fusion d’éléments académiques et d’un intérêt prononcé pour le modernisme : elle soigne particulièrement les expressions de visage, met en valeur des parties du corps, comme les mains, qui traduisent les émotions et les personnalités ; elle réalise des paysages post-impressionnistes et choisit des sujets peu courants (études de quartiers de banlieue, voisins de l’école).
Benedict participe aux grandes expositions organisées aux États-Unis –la World’s Columbia Exposition, la World »s Fair …-


Paysage, sans date (photo Arcadja)


Conception et rédaction Josée Rodrigo | Réalisation technique Scup avec Spip | Plan | Espace privé | Editeur | Nous écrire
.