Le 28 juin

Matilda valsant, 2014 (photo Acasculpture)

« Les sculptures publiques de Alice Aycock se trouvent dans la plupart des villes américaines : New York, San Francisco, Nashville, Dallas, Philadelphie, Knoxville… »

Alice Aycock (1946)

La sculptrice américaine, Alice Aycock, est née en 1946, en Pennsylvanie. Après des études dans différentes écoles, elle gagne New York. Largement diplômée, elle se lance en 1971 dans la sculpture en bois et en pierre, puis en acier ; son style très personnel est vite remarqué. Elle réalise ensuite des installations qui obtiennent le même succès : les musées de Chicago, San Francisco et New York accueillent ses œuvres.
Ses installations, fruit d’une grande imagination créatrice, nécessitent parfois la collaboration d’autres corps de métiers –un architecte par exemple-. Elle travaille également pour des municipalités, des édifices publics (aéroports, hôpitaux) et privés (banques). Membre active d’une association artistique, elle enseigne aussi dans des écoles et des universités américaines. Aycock, qui écrit des livres sur ses travaux, devient célèbre en Europe, en Israël et au Japon.
Une prestigieuse rétrospective est organisée en 1983, par l’Allemagne, la Suisse et les Pays-Bas et l’artiste reçoit plusieurs prix.


L’Enroulement du cyclone, 2013 (photo Architecturaldigest)


Conception et rédaction Josée Rodrigo | Réalisation technique Scup avec Spip | Plan | Espace privé | Editeur | Nous écrire
.