Le 30 janvier

Plein jour (Vue), 1987 (photo Archives F. Gualdoni)

« Je n’aimais pas les maisons telles qu’elles étaient, je les trouvais lourdes et laides … j’avais été une admiratrice du Bauhaus, mais je trouvais que les gens habitaient dans des maisons de mauvais goût. Cela m’avait un peu choquée. J’ai alors songé à créer un décor qui propose une façon de vivre inhabituelle, de l’ordre du spirituel. »
Carla Accardi, 2001

Carla Accardi (1954)

Carla naît en 1954 à Trapani, en Sicile ; elle prend des cours à l’Académie des beaux-arts de Palerme, puis à celle de Florence. En 1947, elle fonde, avec quelques artistes, le groupe Forme 1 qui rompt avec le formalisme contemporain pour réaliser une peinture abstraite. Sa carrière commence véritablement après son installation à Rome, avec son mari, le peintre Antonio Sanfilippo.
Ses travaux révolutionnaires s’imposent sur la scène artistique et exerceront une grande influence. Ses premières toiles représentent des formes géométriques, puis elle explore la poétique du blanc et du noir avant de travailler la bichromie et la luminosité des couleurs. Avant-gardiste, elle expérimente d’autres matériaux comme le sicofoil, une matière plastique, cherchant à rapprocher peinture, sculpture et muséographie.
Invitée à la Biennale de Venise en 1976, elle y expose quelques œuvres en 1988 et fait désormais partie de sa commission.


Bleu concentrique, 1960 (photo Giuseppe Modica)


Conception et rédaction Josée Rodrigo | Réalisation technique Scup avec Spip | Plan | Espace privé | Editeur | Nous écrire
.